Internet of Things

Internet of Things

Solutions à l’avenir prometteur

Tout ce qui possède de l’électronique embarquée doit être intégré dans une infrastructure de communication mondiale au moyen des protocoles Internet. Selon une étude de McKinsey, le nombre d’appareils en réseau va passer de 10 à 30 milliards d’ici 2020.

Mais ce ne sont pas les appareils, les «objets», qui font l’IoT (Internet of Things/Internet des objets) mais leur mise en réseau qui veille à ce que l’électronique embarquée dans les appareils permette des fonctionnalités tout à fait nouvelles. L’IoT comble le manque d’informations entre le monde réel et le monde virtuel. Des systèmes intelligents qui aident l’être humain dans tous les domaines de la vie (sans qu’on le remarque) voient ainsi le jour. D’ici 2020, 30 milliards d’objets et d’appareils seront connectés à Internet.


La balance se connecte à la montre de sport

Le contrôle et la commande à distance d’appareils, de machines et d’installations font partie des applications possibles de l’Internet of Things et de la technologie M2M (Machine to Machine). Mais un service clients peut par exemple vous aider lui aussi de manière beaucoup plus ciblée si les données des capteurs sont tout de suite à sa disposition. Il est également possible d'opter pour le principe du «Pay-as-you-use»: par exemple une assurance automobile qui ne sera payée que pour la période concernant laquelle les capteurs ont annoncé une utilisation via le réseau de communication mobile. Votre balance peut aussi se connecter à votre montre de sport. Ou des ordinateurs miniature (appelés «wearables») sont directement intégrés dans les vêtements avec plusieurs capteurs. Des compteurs intelligents («smart meter») et des réseaux de distribution intelligents («smart grid») garantissent une consommation d’électricité intelligente: la machine à laver s’enclenche quand il y a assez de courant à disposition et qu’il est à un tarif avantageux. Ou dans l’industrie automobile par exemple afin de sécuriser la technologie de freinage. Les envois internationaux par la poste ou les flottes de véhicules peuvent être suivis par GMS en temps réel et leur parcours peut ainsi être optimisé. S’ils sont volés, les vélos indiquent à leur propriétaire où ils se trouvent.


Les mécanismes de sécurité utilisés dans l’environnement IoT ne sont en aucun cas des mécanismes exclusifs

Il s’agit plutôt de l’application de diverses mesures au niveau des logiciels et des réseaux destinées à garantir la sécurité de l’information. Les mesures de protection peuvent empêcher un accès aux appareils connectés depuis l’extérieur. Par exemple via l’authentification mutuelle: dans un environnement en réseau, les appareils peuvent s’authentifier les uns les autres avec des certificats et garantir ainsi une communication digne de confiance au moyen d’un cryptage hybride et de certificats.

Des certificats SSL standard peuvent être utilisés pour les réseaux supérieurs afin de crypter la communication et prévenir les attaques de l’extérieur. SwissSign développe des certificats spéciaux aux algorithmes adaptés afin de pouvoir mieux tenir compte des capteurs de niveau inférieur dans lesquels la gestion efficace de la mémoire et l’utilisation efficace des performances du processeur jouent un rôle important.

 

 

Contact pour un entretien

Chargement